Publication : « Identification des étudiants « à risque » en utilisant l’Analytique de l’Apprentissage : les dilemmes éthiques des stratégies d’intervention dans un établissement d’enseignement supérieur »

Les éditions Springer proposent à la vente un article de Celeste Lawson, Colin Beer, Dolene Rossi, Teresa Moore, Julie Fleming, de l’Université de Rockhampton (Australie), « Identification of ‘at risk’ students using learning analytics : the ethical dilemmas of intervention strategies in a higher education institution ». Publié en 2016 dans la revue « Educational Technology Research and Development », il porte sur une étude de cas illustrant les relations étroites entre Ethique, Conception et Analytique de l’Apprentissage.

Après avoir identifié une association entre interaction et succès dans des cours en ligne, des chercheurs de CQUniversity, université régionale australienne , ont mis au point un système d’Analytique de l’Apprentissage visant à informer les pratiques d’apprentissage et d’enseignement. Cet article présente une étude sur les implications éthiques  de cette mise en œuvre.

Celeste Lawson, Colin Beer, Dolene Rossi, Teresa Moore, et Julie Fleming ont constaté qu’il y avait une hypothèse institutionnelle établissant que les données des étudiants, consensuellement recueillies lors de leur inscription, pourraient être analysées au-delà du champ d’application de l’accord initial. En outre, les universitaires ont utilisé les données d’une manière non prévue par les concepteurs du système d’Analytique de l’Apprentissage. Ils ont également interprétées données individualisées de l’étudiant pour étiqueter les étudiants en fonction de leur estimation de succès.

Le système d’Analytique de l’Apprentissage est toujours utilisé et les résultats éthiques de ce document ont des implications pour CQUniversity, les universitaires et les étudiants.

Ils nous paraissent proposer des pistes de réflexion et d’action extrêmement intéressantes, même dans leur expression réduite d’abstract : afin de résoudre les dilemmes éthiques,  l’université pourrait accroître la transparence du processus pour les étudiants, et obtenir le consentement à de multiples niveaux tout au long du parcours de l’étudiant.

Pour en savoir plus :

LAWSON, Celeste, BEER, Colin, ROSSI, Dolene, et al. Identification of ‘at risk’students using learning analytics: the ethical dilemmas of intervention strategies in a higher education institution. Educational Technology Research and Development, p. 1-12.
http://link.springer.com/article/10.1007/s11423-016-9459-0

2 réflexions sur “Publication : « Identification des étudiants « à risque » en utilisant l’Analytique de l’Apprentissage : les dilemmes éthiques des stratégies d’intervention dans un établissement d’enseignement supérieur »

  1. Alain Mille dit :

    Est-ce qu’il y a une visibilité de ces questions en dehors de l’article. Ce serait intéressant de voir comment l’institution « communique » ou simplement « informe » sur le sujet actuellement. Dans l’article, y-a-t-il des liens ou des références documentaires plus largement accessibles qui permettraient d’en savoir plus ? En tout cas, cet exemple montre à quel point les « consentements initiaux » ne constituent pas une solution viable pour développer une éthique de l’usage des indicateurs dans le cadre de la formation…
    Merci pour la note de lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *